Poursuivre l'effort commun de lutte contre le SIDA!

Publié le par lompoly

Message de Monseigneur Thomas KABORE, Evêque de Kaya ;
À tous les fils et filles de l’église diocésaine
et aux hommes de bonne volonté
A l’occasion de la 27ème  journée mondiale de lutte contre le sida
 
Chers frères et sœurs, l’occasion du 1er décembre où le monde entier célèbre la journée de lutte contre le VIH/SIDA me permet, encore une fois de plus, d’exprimer ma vive compassion et ma grande proximité avec les personnes infectées et affectées par le Sida. Aussi voudrais-je par la même occasion réitérer la ferme volonté de notre Eglise diocésaine de Kaya à poursuivre la lutte pour l’atteinte de l’objectif Zéro : « zéro nouvelle infection à VIH, zéro discrimination, zéro décès lié au sida".
 
C’est pourquoi, je sollicite de tout cœur l’implication de toute la famille chrétienne et des hommes de bonne volonté dans l’effort commun de lutte contre le SIDA dans nos paroisses, nos CCB et nos PCE. Et ce, par un engagement concret, celui d’un comportement responsable, du dépistage volontaire, du refus de la stigmatisation et de la discrimination à l’égard des personnes infectées et affectées par le VIH/SIDA au sein de nos communautés. L’engagement auquel je vous y exhorte s’enracine dans le Christ Jésus lui-même qui, le premier, nous a donné l’exemple d’une attention et d’une sollicitude particulière envers les personnes éprouvées.
 
Comme disciples du Christ, nous somme appelés à témoigner de cette attitude du divin maître, par une profonde solidarité et un amour compatissant envers les personnes touchées par le Sida et leurs proches. Voila pourquoi je suis solidaire de notre organe diocésain de lutte contre le SIDA et de la promotion de la SANTE (CDCLS/PS-Kaya) qui nous motive sans cesse dans l’organisation des prières avec et pour tous ceux qui vivent une situation de souffrance à cause du Sida et dans l’accompagnement pastoral et communautaire des personnes vivant avec la maladie. Je souhaiterais également que le message qu’il véhicule, celui de « l’abstinence jusqu’au mariage et la fidélité dans le couple », résonne dans les cœurs de tous les fils et filles de l’Eglise diocésaine et des hommes de bonne volonté avec  plus d’actualité afin que la progression de l’infection à VIH dans nos communautés soit à jamais arrêtée.
 
Chers frères et sœurs dans le Christ, on ne cessera jamais de le rappeler, les jeunes, l’avenir de notre humanité et de notre Eglise, sont les premières cibles du VIH. Je voudrais, chers jeunes, que vous  soyez conscients de cet état de fait et que votre engagement sur le chemin de l’abstinence jusqu’au mariage force l’admiration. Un tel engagement est non seulement un chemin sûr pour vous prémunir du VIH, mais aussi l’expression de la sainteté de votre vie dans la suite du Christ rédempteur. Je vous exhorte et vous encourage, pour finir, à voir dans le dépistage volontaire un acte d’amour envers soi-même et envers les autres. Car le véritable engagement pour la vie et la lutte contre le VIH commence par la connaissance de sa sérologie. C’est donc tout  à votre intérêt et surtout de votre devoir de faire le bon choix pour la protection de votre vie, de votre santé et de celle des autres.  
 
Frères et sœurs, la journée diocésaine de lutte contre le SIDA célébrée cette année le 30 novembre pour faire écho de la journée mondiale du 1er décembre, adopte le thème du mois missionnaire : « soyez miséricordieux comme votre père céleste est miséricordieux ». En effet, c’est en étant miséricordieux que nous saurons être compatissants et solidaires avec les personnes infectées et affectées du VIH/SIDA. En outre, cette miséricorde nous inspire les bonnes manières pour lutter contre la discrimination et la stigmatisation de toutes sortes dans nos différentes communautés.
 
Je confie cette Journée mondiale du SIDA à l’intercession de Marie, afin qu’elle aide les personnes malades à vivre leur souffrance en communion avec Jésus-Christ, et soutienne ceux qui en prennent soin. À tous, malades, personnel de la santé et bénévoles, je donne de tout cœur ma bénédiction.
 
Monseigneur Thomas KABORE
Evêque de Kaya,
En la solennité du Christ, Roi de l’Univers.

Publié dans SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article