10 femmes chefs de ménages, sur la voie de la résilience.

Publié le par lompoly

Avec le soutien de la Fondation ROVIRALTA, en Espagne, 10 femmes chefs de ménages ont été comptées au nombre des heureuses bénéficiaires de 10 bœufs dans le cadre d’un Projet d`embouche bovine pour contribuer à la résilience des femmes chefs de ménages vulnérables à l’insécurité alimentaire de la paroisse de Dablo.
 
L’objectif global visé par ce projet, promu par l’EPA OCADES Caritas/DABLO, a été de contribuer à accroitre la capacité de résistance des ménages vulnérables au choc de l’insécurité alimentaire, par l’augmentation de leurs revenus annuels d’au moins 20%.
 
Le choix des femmes chefs de ménage comme groupe cible du projet s’explique par leur plus grande vulnérabilité. En effet, dans le contexte socioculturel de la zone, une femme ne devient chef de famille qu’à la suite d’un problème grave souvent lié au décès du conjoint ou à l’abandon pure et simple de la femme par un mari qui s’est exilé de longue date vers les pays voisins pour y trouver du travail. Il y a aussi les femmes des familles polygames, qui sont souvent laissées à elles-mêmes du fait du grand nombre de personnes dont l’homme ne parvient plus à assurer la subsistance.
 
Face donc à ces problèmes, des femmes se retrouvent seules à subvenir à leur besoins et à ceux de leurs enfants.  Or la situation socio-économique de la femme rurale dénote une spirale de pauvreté persistante avec à la clé de graves inégalités entre homme et femme en matière de succession et de droit de propriété.
 

C’est donc sur la base de cette réalité que la  paroisse de Dablo, à travers sa structure de pastorale Sociale, l’EPA-OCADES Caritas/DABLO, oriente, prioritairement, ses actions de développement en faveur de la femme d’une manière générale et œuvre sans cesse à l’atténuation progressive de l’extrême pauvreté et la faim au sein de la population rurales.
 
Ce projet d`embouche bovine, s’inscrit donc tout naturellement dans cette perspective globale de l’action de l’EPA-OCADES Caritas de Dablo qui a bénéficié à cet effet du partenariat de la fondation ROVIRALTA.
 
D’une valeur de 6.161 dont 5.000€ de subvention, le projet a été exécuté autour des trois axes suivants :
  • la formation des bénéficiaires en technique d’embouche bovine ;
  • l’acquisition des bœufs et les soins vétérinaires ;
  • et l’acquisition d’aliments à bétail notamment des sous-produits agro-industriels (SPAI).
La paroisse de Dablo se fait ici la voix des bénéficiaires, pour exprimer sa gratitude au partenaire financier, la Fondation ROVIRALTA. Aussi, au regard donc de ces résultats tangibles qui émanent de ce fructueux partenariat, elle espère de tout cœur que d’autres initiatives suivront pour continuer à contribuer au développement humain intégral des plus vulnérables.
10 femmes chefs de ménages, sur la voie de la résilience.10 femmes chefs de ménages, sur la voie de la résilience.10 femmes chefs de ménages, sur la voie de la résilience.
10 femmes chefs de ménages, sur la voie de la résilience.

Publié dans Développement

Commenter cet article