VIH/SIDA: Plaidoyer et engagement des personnes infectées et affectées

Publié le par lompoly

Plaidoyer des Personnes vivant avec le VIH
Représentante des associations de personnes infectées et affectées du VIH/SIDA_Sanmatenga

Monsieur le Haut-commissaire ;

Messieurs les Maires des communes ;

Autorités administratives, coutumières et religieuses ;

Mesdames et Messieurs ;  

 

La personne vivant avec le VIH est un frère, une sœur, un père, une mère, un proche, un ami, bref, un être humain qui a les mêmes droits et les mêmes devoirs reconnus pour tous.

 

Dans les communautés du Burkina Faso, et particulièrement dans notre région, la stigmatisation liée au VIH et la discrimination qui en résulte ont des conséquences plus dévastatrices que la maladie elle-même :

  • La femme infectée est parfois abandonnée par son conjoint et/ou la famille,
  • Les personnes infectées sont rejetées par la société,
  • Sont menacées de perte d’emploi et dépossession de leurs biens,
  • Les orphelins sont exclus du milieu scolaire,
  • refus de fourniture de services médicaux,
  • manque de soins et d’appui,
  • violences verbales et physiques
  • séquestration et isolement jusqu’à la mort
  • assassinat.
  • ….

Du fait de ces conséquences, ou de la crainte qu’elles ne surviennent, les personnes sont moins incitées à subir un dépistage, à faire état de leur statut sérologique aux autres, à adopter un comportement préventif, ou à accéder à des services de traitement, de soins et d’appui. En entreprenant ces démarches, elles prendraient le risque de tout perdre. Elles vivent donc dans l’ombre de la société, dans l’ignorance, et cela est un cercle vicieux de la transmission du VIH.

Que faut-il donc faire ?

Chacun doit jouer sa partition, et nous associations de personnes vivant avec le VIH, recommandons ceci aux autorités et aux partenaires ici présents :

  1. L’organisation dans chaque commune des journées de lutte contre la stigmatisation des PVVIH ;
  2. L’inscription de lignes budgétaires dans les budgets des communes pour le financement des activités des associations de personnes vivant avec le VIH ;
  3. L’accompagnement des associations de personnes vivant avec le VIH pour la réalisation des activités intra-hospitalières que sont : l’accompagnement des malades, l’aide à l’observance, les initiations aux traitements ARV, les ateliers d’éducation thérapeutiques, les groupes de paroles, les repas communautaires,  les appuis alimentaires, vestimentaires et nutritionnels….
  4. L’implication expresse des PVVIH dans les activités sociales et productives, à travers les différentes communes ;

Du reste, les associations de personnes vivant avec le VIH que nous sommes, restons déterminer à devenir la solution à la lutte contre le VIH, par la mobilisation de nos membres à une bonne observance aux traitements.

 
Madame KOUELA Angèle
Présidente de l'ASOVOS

 

Publié dans SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article