Les voeux, les priorités et les defis de la Paroisse de Bokin pour l'année 2013

Publié le par lompoly

QUELQUES NOUVELLES DE LA PAROISSE DE BOKIN:

NOS VOEUX, NOS PRIORITES ET NOS DEFIS POUR L'ANNEE 2013

                                                                                                                     

A VOUS,

CHERS

PARTENAIRES, AMIS ET BIENFAITEURS

                        

BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2013 !


L’année 2012 a achevé sa course et s’en est allée. Elle a fait place à une nouvelle année, la 2013, que nous avons accueilli et célébré dans la joie et l’espérance. En fermant ses portes, 2012 nous a sans doute laissé un arrière goût, soit agréable, amer, ou indifférent, bref un arrière goût que chacun apprécie en fonction de ses succès ou de ses échecs, de ses joies ou de ses peines.

 

Mais quel que soit l’état dame que l’année écoulée a imprimé en nous, celle qui s’est gracieusement ouverte à nous se veut une année d’espérance, de réalisation de nos rêves et de nouveaux défis à relever.   

C’est donc dans cet esprit que je vous adresse ces quelques lignes, pour vous faire part de mes nouvelles et vous présenter mes vœux les meilleurs afin que cette nouvelle année voit effectivement  la réalisation de nos vœux les plus chers.

DSC05604.JPG

Joyeux Noël 2012 !

Que l’étoile de la Nativité brille dans vos vies tout au long de cette année 2013,

et qu’elle vous apporte la paix, la joie et le réconfort !


L’année 2012 qui a vu mon arrivée dans la paroisse de Bokin, après avoir passé quatre années dans une autre paroisse, s’est achevée avec de très bonnes notes d’espoir.

 

L’accueil chaleureux que les fidèles et la population m’ont réservés et la bonne collaboration qui a marqué nos relations m’ont beaucoup permis de m’intégrer facilement dans cette nouvelle communauté, de comprendre rapidement les réalités de la zone pastorale de la paroisse de Bokin.

 DSC05271.JPG

 Vue de la façade de l’Eglise Paroissiale de Bokin

 

C’est ainsi qu’en plus de l’action pastorale, nous avons entamé des initiatives de solidarité et de développement avec et pour les populations pauvres et vulnérables, dans la ligne de la vision de notre pastorale sociale qui est celle d’ «une famille humaine solidaire pour un monde juste et paisible, sans pauvreté ».

 

L’action Pastorale !

 

Du point de vu pastoral, la Paroisse de Bokin qui a été fondée en 1966 célébrera en 2016 son jubilé d’or de fondation. Pour ce faire, la communauté chrétienne se mobilise d’ors et déjà pour commencer les préparatifs et surtout définir les priorités et les objectifs à atteindre. A cet effet, les activités prioritaires qui attendent leurs réalisations dans l’horizon 2016 sont ainsi déclinées :

 

-          La réfection de l’Eglise paroissiale, du presbytère, de la cours des sœurs et la réalisation d’un complément de mûr de clôture de la paroisse.

 

-          L’équipement de l’Eglise paroissiale en matériels de sonorisation et en Bancs appropriés. 

 

-          L’équipement de la sacristie en ornements et livres liturgiques, en vases sacrées et en meubles. 

 

Ainsi donc, toute la communauté chrétienne se mobilise pour que  la réalisation de l’ensemble de ces activités qui sonne pour le moment comme une ambition soit une réalité d’ici 2016. Mais bien que la tâche soit immense, les agents pastoraux de la paroisse n’en demeure pas moins optimistes car ils savent toujours compter sur  la contribution de tous les filles et fils de l’Eglise paroissiale de Bokin et de vous tous, partenaires, amis et bienfaiteurs.

 

L’action Sociale !

 

Sur le plan sociale et de développement, la Paroisse de Bokin, à travers sa structure de pastorale sociale, L’EPA-OCADES Caritas, est déjà à pied d’œuvre pour amorcer la concrétisation de son plan d’action de solidarité et de développement, pour le compte de l’année 2013, au profit des populations pauvres et vulnérables de sa zone pastorale.

 

Pour l’année 2013 en effet, la priorité dans le domaine de la solidarité sera de poursuivre les efforts sans cesse renouveler pour la prise en charge, d’une part, du foyer des femmes accusées de sorcellerie et exclues des villages et d’autre part de celui des filles libérées du mariage forcé.

 

Le foyer des femmes accusées de sorcellerie, créé en 1987 par la paroisse, pour répondre dignement à sa vocation humanitaire et de solidarité envers les femmes  victimes d’exclusion sociale, a besoin de ressources, surtout financières.

DSC05296.JPG

Photo de famille des pensionnaires du foyer avec la soeur accompagnatrice

 

Le foyer a à sa charge 34 pensionnaires et le nombre peut accroître du jour au lendemain du fait que le phénomène d’accusation de sorcellerie est loin d’être abandonné dans les villages. Il faut donc trouver des ressources pour subvenir à leur besoins, en alimentation, en habillement, en santé et en suivi psychosociale.

 

Pour sûr, cette tâche est au dessus des moyens de la  paroisse de Bokin qui est une paroisse rurale. Ce sera donc avec beaucoup de bonheur qu’elle accueillera une quelconque aide pour contribuer à soulager la peine de toutes ses pauvres femmes exclues définitivement de leur village.

 

Le deuxième foyer qu’abrite la paroisse, c’est le foyer des filles libérées du mariage forcé.

Depuis la fondation de la paroisse, la libération de la jeune fille du mariage forcé ou précoce a toujours été au cœur de l’action sociale des agents pastoraux de Bokin. Cela a conduit à la création d’un foyer pour accueillir les filles qui fuient les mariages forcés.

DSC05388.JPG

Photo de famille des filles libérées

Dans ce foyer qui compte une vingtaine de pensionnaires actuellement, les filles  y sont hébergées jusqu’à ce qu’elles se marient. Le foyer étant devenu leur seule famille, la paroisse se doit de leur apporter le nécessaire pour subvenir à leurs besoins alimentaire, vestimentaire, sanitaire et hygiénique. Et aussi, de constituer un kit de mariage pour chacune des filles qui se marierait. 

 

Le foyer initie également, au bénéfice des filles, des formations en couture et en tissage, en Jardinage, en alphabétisation etc. afin de les aider à affronter la vie une fois qu’elles auront quitté le foyer.

 

En plus de ces foyers, la paroisse a ouvert depuis l’année passée un troisième foyer qui accueil les jeunes filles scolaires sans logeur venant des villages environnants pour poursuivre leur cycle scolaire.

 

Les filles y trouvent un cadre idéal pour se concentrer à leurs études et un encadrement adéquat par des surveillantes avisées, notamment par les religieuses de la paroisse qui nourrissent alors l’espoir de pouvoir soutenir les filles les plus démunies par la mise en place d’un système d’aide scolaire ou de parrainage afin de promouvoir l’éducation des filles dans le département de Bokin.

 

La Paroisse a aussi pu entamer, avec l’aide de partenaires, la construction d’un collège d’enseignement générale pour contribuer à satisfaire la demande de l’enseignement secondaire dans sa zone d’action au grand bonheur des populations.

 

Toutes ses structures constituent  une lourde responsabilité. La paroisse en est consciente. Toutefois elle ne perd pas l’espoir qu’au cours de cette année 2013, la solidarité de tous viendra en appui à ses différents efforts pour soutenir les femmes accusées de sorcellerie, les jeunes filles du mariage forcé et les jeunes filles scolarisées à envisager l’avenir avec confiance et sérénité.

 

Les projets de développement en vue !

 

Les efforts de la paroisse s’orienteront également avec beaucoup d’énergie dans la mise en place de projets de développement en faveurs :

 

Des femmes rurales à travers la promotion des activités génératrices de revenus, pour contribuer à l’amélioration des revenus des ménages ruraux.

 

Des enfants, notamment les enfants travaillant dans les mines d’or et carrières artisanales pour contribuer à l’élimination progressive du phénomène par la sensibilisation, le retrait et la réhabilitation des enfants travailleurs.

 

Des jeunes ruraux et déscolarisés par la promotion d’un Centre de formation professionnelle et artisanale afin d’améliorer l’accès des jeunes à la formation professionnelle et artisanale.

 

Des populations par le renforcement de la section hydraulique de l’EPA-OCADES pour la réhabilitation et la consolidation des infrastructures hydrauliques dans le souci de rentabiliser et de viabiliser les investissements réalisés. Et aussi de suppléer le manque de forage avec la réalisation de puits traditionnels à petit ou grand diamètre.

 

Voilà esquisser en quelques lignes, les priorités qui constituent les défis majeurs que nous tenterons de relever avec vous tout au long de cette année 2013 au bénéfice de nos populations.

 

Les chantiers qui nous attendent sont énormes, mais avec les efforts conjugués de tous, je suis confiant que nous atteindrons les résultats escomptés.

Je ne peux finir mon propos sans vous réitérer toute ma gratitude pour tout le soutien et l’accompagnement que vous apportez à notre action tant au niveau pastoral qu’au niveau du développement de nos populations. Que Dieu vous bénisse !

Cordialement avec l’assurance de ma prière !

 

Père Olivier Poly LOMPO

Publié dans Pastorale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article