PRIERE POUR LES PRETRES!

Prière pour les prêtres

DSC02571.JPG

Avant tout, Seigneur, Je te rends grâce parce que tous ces hommes ont accepté de devenir nos curés et nos vicaires. Si, par hasard, ils avaient choisi les pantoufles, une femme et un foyer, qu’en serait-il de nous ? Et si c’était partout pareil ?

Je te rends grâce, mon Dieu, pour leur avoir donné le courage du sacrifice. Grâce à eux, nous pouvons nous nourrir du pain de la vie, fonder des foyers solides, purifier notre âme et mourir en paix…

Merci Seigneur, pour les défauts de nos prêtres. Les hommes parfaits supportent mal la faiblesse des autres. Les gens qui sont toujours en bonne santé méprisent les natures faibles et maladives. Toi, Seigneur, tu as vu mieux que nous.

Fais qu’ils aient des réussites mais non des triomphes, et, s’ils ont des échecs, qu’ils ne se découragent pas. Ton règne n’est ni dans le succès ni dans l’échec, mais dans l’amour.

Nos prêtres sont des phénomènes. Ils doivent être des pédagogues pour les enfants, des spécialistes pour les familles, des psychologues consommés pour la jeunesse, des puits de science et d’expérience au confessionnal.

J’avais oublié que dans les rues, ils doivent répondre à toutes les salutations, sans discrimination de personne.

J’avais oublié que, quand ils reçoivent, ils doivent être souriants même si leur cœur est dans la tempête et s’ils sont fatigués.

Seigneur, fais que nous jugions ces « spécialistes universels » avec cette indulgence que requiert leur ministère, que, si sur 14 spécialités notre prêtre en réussit six ou sept, nous soyons satisfaits. Fais, Ô Seigneur, que nous comprenions les difficultés du ministère de nos prêtres.

Seigneur, je veux encore te demander la charité envers nos prêtres, en pensée et surtout en paroles. Si mon curé réussit à merveille avec les enfants, faits que je ne conclus pas trop vite qu’il a une religiosité infantile. Si mon curé est bien habillé, fais que je ne pense pas trop vite qu’il ne se prive de rien, ou s’il est maigre, qu’il est rongé par les remords. Fais-moi la grâce, Seigneur, de leur pardonner leurs impatiences et leurs erreurs. Que je comprenne que j’ai un seul curé à supporter alors que lui a tous les paroissiens sur ses épaules.

Fais encore, Ô Seigneur, que de temps en temps, ils aient la consolation de sentir qu’ils ne sont pas entourés seulement d’indifférence ou d’hostilité.

Donne-moi enfin, Ô Seigneur, la persévérance dans la prière pour les prêtres. Sans doute, ce sera pour nous la grâce la meilleure et pour les prêtres eux-mêmes la chose la plus utile.

Auteur Inconnu

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :